Le Temps

Au temps longtemps
D’abord l’ai ignore
Ensuite l’ai gaspille
Souvent l’ai devore
Toujours l’ai defie
Tristement l’ai decouvert

Maintenant
Je lui fait la cour
A ce temps qui court
Je me surprends souvent
A rever qu’il sarrete
J’imagine que sa marque
A mon etre n’affecte
Mais rien je ne peux
Le temps souffle
Plisse mes yeux
Ride mon visage
Je prends de l’age
J’echouerai sur le rivage
Un jour de sa vie je sortirai
Sans moi il continuera
Un jour il m’excluera

Mon coeur est fatigue
Il ne peut plus aimer
Il n’a plus cette ardeur
De peur il se meurt
Il a trop cru et espere
Il ne sait plus croire
Dans cette vie froide
Froide comme la mort
Ou je me toumente
Trop souvent j’ai eu tord

Hier soir dans ce grand lit
Vos petits corps j’ai senti
Tout contre moi blotti
Vos yeux m’ont dit ceci
Papa on t’aime
Pourquoi tu vieillis
Papa reste encore un peu
Fais le pour nous deux
Mes enfants grace a vous
Le chemin en souriant je reprends
Il n’est pas termine il reste du temps
Sinon a gaspille mais a disfrutar
Il n’est pas trop tard
Vos sourires sont beaux
Vos yeux sont heureux
Papa n’est pas si vieux
Dans mon coeur il fait chaud
Dans ma tete il fait beau
Encore un ete nouveau
Des milliers de printemps

© Antoine CAPPELLERI

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s